Les acteurs du projet

> Les partenaires financiers

Un engagement public fort pour le projet de construction :

  • La Région Île-de-France soutient le développement de l’agriculture urbaine à Romainville dans le cadre de l’appel à projet « 100 quartiers innovants et écologiques » et a attribué une subvention de 1 022 552,53 € ;
  • L’État, dans le cadre de la dotation de soutien à l’investissement public local, a attribué une subvention de 1 000 000 € ;
  • La Métropole du Grand Paris dans le cadre du Fond d’investissement métropolitain a attribué au projet une subvention de 100 000 € ;
  • Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient le projet à travers une subvention de 250 000 €.

> L’engagement de mécènes privés

Le projet de la Cité Maraîchère a été reconnu projet d’intérêt général par l’administration fiscale. Ainsi, la Ville peut délivrer des reçus fiscaux permettant à des organisations donatrices de bénéficier d’une réduction d’impôt de 60% du montant de leur don.

Des entreprises dores et déjà ont répondu à l’appel de la Ville pour soutenir son projet :

  • Nexity ;
  • COGEDIM Paris Métropole ;
  • Nafilyan & Partners ;
  • La SCCV Horloge Vaillant (BNP immobilier et COGEDIM) ;
  • La SCCV Romainville Neoparc (Pitch Promotions et Vinci Immobilier) ;
  • La SCCV Romainville Président Wilson ;
  • Les Nouveaux Constructeurs.

> Les partenaires techniques

  • AFAUP (Association Française d’Agriculture Urbaine Professionnelle) a rédigé une charte pour engager les donneurs d’ordre dans un projet d’agriculture urbaine responsable, que la commune de Romainville a été la première ville à signer en juillet 2018. Grâce à son réseau d’adhérents, l’AFAUP aide la Ville à promouvoir le modèle innovant de la Cité Maraîchère.
  • AgroParisTech : l’institut est un partenaire majeur et historique du projet en accompagnant la Ville sur les aspects agronomiques et pédagogiques et les partenariats académiques.
  • Association Lab3S, créée par l’EPT Est Ensemble et l’IRD pour rassembler un réseau ouvert d’acteurs publics et privés pour développer à l’est du Grand Paris une vitrine d’excellence sur l’agriculture urbaine et une alimentation saine et durable, travaille avec la Ville à la mise en œuvre d’actions communes et complémentaires sur les aspects agronomiques, pédagogiques et de structuration d’une offre d’hébergements de porteurs de projet dans le domaine de la transformation alimentaire durable.
  • ASTREDHOR, institut technique de l’horticulture, accompagne la Ville sur les aspects agronomiques du projet.
  • Baluchon, entreprise de l’économie sociale et solidaire basée à Romainville, spécialisée dans la transformation alimentaire durable et membre du Lab3S, soutient le projet depuis ses prémisses et accompagne la Ville dans l’aspect insertion professionnelle du projet et la création d’un écosystème d’acteurs et de compétences complémentaires et locales.
  • Cultivons la Ville, collectif d’associations qui développe et favorise des parcours d’insertion à travers l’agriculture urbaine, a accompagné la Ville sur le modèle d’insertion et d’emplois.
  • Espaces, association mêlant écologie et insertion professionnelle, a accompagné la Ville via une mission de préfiguration de l’exploitation de la Cité Maraîchère pour travailler sur le modèle d’insertion et d’emplois.
  • Établissement public territorial Est Ensemble accompagne le projet dans ses domaines de compétence concernés en lien avec ses politiques publiques tels que les déchets (composteur de quartier, collecte des biodéchets, actions de sensibilisation à la prévention, au tri et la réduction des déchets, à la lutte contre le gaspillage alimentaire, au réemploi…), l’emploi (Maisons de l’Emploi, animation du réseau des acteurs locaux de l’emploi), le développement économique, la Politique de la Ville.
  • Florentaise, entreprise spécialisée dans le développement de produits et de composants innovants au service de la culture, la nourriture et la santé des plantes, accompagne la Ville dans les aspects techniques du modèle agronomique. Elle mène par exemple une expérimentation sur différentes compositions de substrats circulaires pour aider la Ville à déterminer celui/ceux qui seront utilisés dans les bacs de la Cité Maraîchère.
  • La Boîte À Champignons, entreprise de l’économie sociale et solidaire spécialisée dans la production et la commercialisation de champignons cultivés sur substrat circulaire, accompagne la Ville en mettant à disposition les déchets de production de champignons pour réaliser des tests et définir les composants du substrat circulaire qui sera utilisé à la Cité Maraîchère.
  • Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis accompagne également le projet dans ses domaines de compétence en lien avec ses politiques publiques en matière d’insertion et de solidarité, de transition écologique, d’égalité environnementale, de biodiversité urbaine, de reconnaissance des productions locales à travers la marque « In Seine-Saint-Denis ».
  • L’IPAG Business School de Paris, accompagne la Ville sur les aspects pédagogiques et les partenariats académiques du projet, notamment à travers sa Chaire d’Economie Collaborative ETXECO.
  • Le PLIE Ensemble pour l’emploi du territoire d’Est Ensemble accompagne la Ville dans le volet insertion professionnel du projet.
  • Moulinot, entreprise de l’économie sociale et solidaire spécialisée dans la gestion des déchets alimentaires en Île-de-France, collecte les déchets alimentaires des écoles, du marché du centre et de tout un quartier de Romainville. Moulinot accompagne le projet en mettant à disposition de la Ville le lombricompost qu’elle produit et commercialise pour réaliser des tests et définir les composants du substrat circulaire qui sera utilisé à la Cité Maraîchère.

Le projet FoodE

La Ville de Romainville est membre d’un consortium européen créé en 2019 dans le cadre du programme Horizon 2020 proposé par la Commission européenne pour porter le projet FoodE (Food systems in European cities). L’objectif du projet FoodE est d’accélérer le développement de systèmes alimentaires locaux dirigés par les citoyens en rassemblant des initiatives locales à travers l’Europe et en collaborant au développement et à la diffusion d’une gamme d’outils conçus conjointement avec les universités, les citoyens et les nouvelles entreprises dans le domaine alimentaire. Le principal défi du projet consiste à regrouper les modèles les plus durables de systèmes alimentaires locaux, et à permettre la co-création de projets pilotes innovants, favorisant la santé et le bien-être des citoyens européens.

Le consortium du projet FoodE, mené par l’Université de Bologne (Italie), compte 24 membres parmi lesquels des centres de recherches, des start-ups, des associations et des communes venant de 9 pays européens.

Les activités du projet FoodE démarreront le 1er février 2020 et se dérouleront pendant 4 ans, soit jusqu’au 31/01/2024.